Myélome multiple définition : symptômes, diagnostic et traitement efficace

Myélome multiple définition : symptômes, diagnostic et traitement efficace

 

Myélome multiple définition
Étapes du myélome

Myélome multiple définition

Le myélome est un type de cancer qui se développe dans les plasmocytes, un type de globules blancs que l’on trouve dans la moelle osseuse. Les plasmocytes sont très importants pour le système immunitaire, car ils produisent des anticorps qui aident l’organisme à lutter contre les infections. Dans le cas du myélome multiple, ces cellules se développent de manière incontrôlée et s’accumulent dans la moelle osseuse. L’organisme fabrique alors des protéines qui ne sont pas censées être là, ce qui peut entraîner un certain nombre de problèmes de santé.

Lorsque ces plasmocytes cancéreux se développent trop rapidement, ils perturbent la production régulière de cellules sanguines. Cela peut entraîner des problèmes tels que l’anémie, qui vous rend fatigué et faible parce que vous n’avez pas assez de globules rouges sains. La maladie peut également entraîner des douleurs et des fractures osseuses, car les cellules anormales perturbent les cellules qui assurent la santé et la solidité des os.

Une quantité élevée d’une certaine protéine dans le sang ou l’urine est l’un des principaux signes du myélome multiple. Cette protéine est fabriquée par les plasmocytes cancéreux. Cette protéine peut être utilisée comme un signe pour aider à comprendre ce qui ne va pas et à voir comment la situation s’aggrave.

Le myélome multiple est un cancer rare, mais c’est le deuxième cancer du sang le plus fréquent, après le lymphome non Hodgkinien. La maladie touche principalement les personnes âgées ; la plupart des cas sont observés chez des personnes de plus de 60 ans. Bien que personne ne connaisse avec certitude les causes du myélome multiple, on pense que la génétique, l’exposition à l’extérieur et certains choix de vie jouent un rôle dans son développement.

La prise en charge du myélome multiple consiste généralement à maintenir une bonne qualité de vie, à stopper la croissance des cellules myélomateuses et à prendre en charge les symptômes. Il n’existe actuellement aucun remède au myélome multiple, mais les progrès des études médicales et des soins ont considérablement amélioré les perspectives et la qualité de vie de nombreuses personnes atteintes de la maladie.

Il est important de savoir ce que vous pouvez faire pour réduire votre risque de développer un myélome multiple, même s’il n’existe pas encore de traitement. L’article présente sept choix importants que les personnes atteintes de cette maladie doivent faire.

Myélome asymptomatique
Soins palliatifs du myélome
Complications du myélome
Agents immunomodulateurs

Le premier facteur lié au mode de vie est le régime alimentaire et la nutrition.

Le régime alimentaire d’une personne est très important pour sa santé générale et peut influencer ses chances de contracter de nombreuses maladies, y compris des cancers comme le myélome multiple. Bien qu’il n’existe pas de régime unique capable d’arrêter ou de guérir le cancer, une bonne alimentation aide le système immunitaire et permet de mieux gérer les effets secondaires et les symptômes du traitement.

Les antioxydants qui empêchent les cellules d’être endommagées sont présents dans de nombreux fruits et légumes. Ces aliments contiennent également beaucoup de fibres, qui aident l’organisme à digérer les aliments et à maintenir un poids santé. Le myélome multiple est plus susceptible de survenir en cas de surpoids ou de graisse, il est donc très important de surveiller son poids par l’alimentation.

Une alimentation équilibrée comprend également des graisses saines, des viandes maigres et des glucides entiers, tous bons pour la santé et le bien-être. Il a été démontré que des aliments comme le saumon et les graines de lin, riches en acides gras oméga-3, réduisent l’inflammation, ce qui peut contribuer à diminuer le risque de cancer.

Un apport insuffisant en certains nutriments peut empêcher l’organisme de lutter contre des maladies telles que le cancer. Par exemple, un apport suffisant en vitamine D est important pour la santé des os. C’est particulièrement vrai pour les personnes atteintes de myélome multiple, dont les os peuvent devenir moins denses. Ces quantités peuvent être maintenues en passant du temps au soleil et en consommant des aliments riches en vitamine D, comme les œufs et le lait enrichi.

Facteur 2 du mode de vie : être actif

De nombreux avantages pour la santé sont liés à la pratique régulière d’une activité physique, comme la réduction des risques de maladies chroniques telles que les maladies cardiaques, le diabète et certains types de cancer. Les personnes atteintes d’un myélome multiple ou présentant un risque de myélome peuvent tirer un grand bénéfice de l’exercice physique. Le maintien d’une masse osseuse saine, le contrôle du poids et le développement de la force musculaire sont autant d’éléments qui peuvent être affectés par le myélome multiple.

L’exercice améliore la circulation sanguine. Les nutriments et l’oxygène parviennent ainsi plus facilement à toutes les parties du corps, y compris à la moelle osseuse où sont fabriquées les cellules sanguines. Ce niveau d’efficacité plus élevé peut aider le système immunitaire à rester en bonne santé, ce qui permet à l’organisme de lutter plus facilement contre les maladies.

Les niveaux d’hormones, tels que les facteurs de croissance de type insuline, peuvent être affectés par la croissance du cancer et l’exercice physique régulier peut aider à les contrôler. Les personnes peuvent aider à contrôler ces facteurs de croissance en restant en bonne forme physique, ce qui peut réduire leur risque de contracter des cancers tels que le myélome multiple.

En outre, l’exercice physique peut améliorer la santé mentale en réduisant les signes d’inquiétude et de tristesse. Lorsque vous faites de l’exercice, votre corps libère des endorphines, qui vous font vous sentir bien et peuvent réduire votre perception de la douleur. Ceci est particulièrement utile pour les personnes atteintes de myélome multiple qui souffrent de douleurs osseuses.

Myélome et bien-être
Dépistage du myélome

Facteur de mode de vie 3 : Le poids corporel est un facteur de mode de vie.

Le maintien d’un poids sain est important pour la santé en général et peut avoir un effet important sur le risque de développer un myélome multiple. Une personne en surpoids ou obèse présente plus d’inflammation dans son corps et des quantités plus élevées de substances chimiques telles que l’œstrogène et l’insuline, qui ont été associées à un risque plus élevé de cancer.

Les adipokines sont des protéines produites par le tissu adipeux qui peuvent provoquer une inflammation et modifier la croissance des cellules. Lorsqu’une personne est atteinte d’un myélome multiple, un excès de graisse peut rendre l’organisme plus inflammatoire, ce qui peut favoriser la croissance de plasmocytes anormaux dans la moelle osseuse.

Perdre du poids en faisant de l’exercice et en adoptant un régime alimentaire sain permet non seulement de réduire ces risques, mais aussi de soulager les os et les articulations, ce qui peut aider à soulager la douleur et les problèmes de mouvement qui peuvent survenir avec le myélome multiple. Le maintien d’un poids sain aide également le système immunitaire à mieux fonctionner, ce qui permet à l’organisme de lutter plus facilement contre les cellules cancéreuses.

Pour réussir à contrôler le poids corporel, il est suggéré d’utiliser une méthode équilibrée qui comprend la surveillance des calories, la consommation d’aliments sains et la pratique régulière d’exercices physiques.

Facteur 4 du mode de vie : la consommation d’alcool

Des chercheurs ont étudié les liens possibles entre la consommation d’alcool et plusieurs types de cancer, dont le myélome multiple. La consommation modérée d’alcool peut avoir des effets bénéfiques sur la santé, mais on sait qu’une consommation excessive d’alcool augmente les risques de plusieurs cancers. L’alcool peut entraîner la production par l’organisme de substances chimiques dangereuses qui endommagent l’ADN et les protéines, qui jouent un rôle important dans le contrôle de la croissance et de la division des cellules.

L’acétaldéhyde est une substance chimique nocive produite lorsque l’organisme décompose l’alcool. Il peut endommager les cellules et empêcher la réparation de l’ADN, ce qui augmente le risque de cancer. En outre, l’alcool peut empêcher le corps d’absorber des nutriments importants comme le folate, une vitamine qui aide à fabriquer et à réparer l’ADN, ce qui est nécessaire pour que les cellules restent en bonne santé.

Les personnes qui s’inquiètent du myélome multiple peuvent réduire leur risque de développer ce cancer et d’autres problèmes de santé en buvant moins d’alcool que ce qui est suggéré. L’alcool peut également nuire à la moelle osseuse, qui est le lieu de fabrication des cellules sanguines. Cela pourrait aggraver des affections telles que l’anémie, fréquente chez les personnes atteintes de myélome multiple.

Thérapie ciblée
Myélome et anémie
Myélome asymptomatique
Soins palliatifs du myélome

Facteur 5 : le tabagisme est un facteur lié au mode de vie

De nombreux types de cancer sont plus susceptibles de survenir si vous fumez, et c’est particulièrement mauvais pour votre système immunitaire et vos os. Certaines substances chimiques nocives contenues dans les cigarettes, comme le benzène, peuvent endommager directement les cellules de la moelle osseuse. Cela peut provoquer des changements susceptibles d’entraîner un myélome multiple ou d’autres cancers liés au sang.

Comme les toxines de la fumée de tabac pénètrent dans le système, elles affectent presque toutes les cellules du corps. Les dommages causés par les radicaux libres et l’inflammation à long terme sont deux éléments qui peuvent favoriser la croissance des cellules cancéreuses. En outre, le tabagisme affaiblit le système immunitaire, ce qui rend plus difficile la lutte contre les infections et augmente le risque d’aggravation de la maladie.

Non seulement, l’arrêt du tabac réduit le risque de développer un myélome multiple, mais il a également des effets bénéfiques sur la santé à court et à long terme. La santé de votre cœur et de vos poumons s’améliore et votre espérance de vie totale augmente. Les personnes qui présentent un risque de myélome multiple ou qui en sont déjà atteintes devraient arrêter de fumer immédiatement afin de réduire leur risque de contracter la maladie et d’améliorer leurs chances d’obtenir de meilleurs soins.

Myélome multiple
Traitement du myélome

Facteur 6 du mode de vie : l’exposition aux produits chimiques

Il a été constaté que l’exposition à certains produits chimiques peut augmenter le risque de développer un myélome multiple. Certains emplois, comme l’agriculture, la peinture et la fabrication, peuvent accroître le risque de cancer, car les travailleurs sont exposés quotidiennement à des produits chimiques tels que le benzène, l’amiante et certains poisons. Ces produits chimiques peuvent empêcher les cellules de fonctionner normalement, ce qui peut entraîner des changements et la croissance de cellules nocives dans la moelle osseuse.

Ces produits chimiques dangereux peuvent pénétrer dans la circulation sanguine et la moelle osseuse s’ils sont respirés ou absorbés par la peau. Ils peuvent alors endommager l’ADN des cellules sanguines en croissance. Le myélome multiple se caractérise par la croissance incontrôlable des plasmocytes, qui peut se produire en raison de ces dommages. Un contact prolongé avec ces produits chimiques peut également affaiblir le système immunitaire, ce qui augmente encore le risque de cancer.

Le fait d’être moins exposé aux produits chimiques à la maison et au travail peut réduire considérablement le risque de développer un myélome multiple. Cela peut signifier porter des équipements de protection, rendre le lieu de travail plus sûr et réduire la quantité de produits chimiques dangereux que vous utilisez dans votre vie quotidienne.

Rémission du myélome
Coût du traitement

Facteur 7 du mode de vie : le sommeil et le stress dans votre vie

Dormir suffisamment et apprendre à gérer le stress sont importants pour la santé en général et peuvent affecter le risque de développer un myélome multiple. Un système immunitaire sain est l’un des processus de réparation du corps qui ne peut se produire sans sommeil. Pendant que vous dormez, votre corps fabrique et contrôle de nombreuses hormones et cellules importantes pour votre système de défense. Il s’agit notamment de cellules et d’hormones capables de repérer et de tuer les cellules cancéreuses.

En revanche, une inquiétude prolongée peut affaiblir le système immunitaire et empêcher l’organisme de lutter contre les infections et les maladies, voire le cancer. Les hormones du stress, comme le cortisol, peuvent affaiblir le système immunitaire et faciliter le développement du cancer. Les cellules, y compris celles de la moelle osseuse, peuvent également modifier leur croissance et leur comportement lorsque ces hormones sont élevées.

Dormir suffisamment et gérer le stress de manière saine, par exemple par l’exercice, la méditation et la thérapie, peut améliorer l’état de santé général et peut-être même réduire le risque de développer un myélome multiple. Dormir suffisamment et bien au quotidien et vivre de manière à éviter le stress à long terme peut contribuer à protéger le système immunitaire et à renforcer les défenses naturelles de l’organisme contre le cancer.


Lire d’autres articles:

Options de traitement pour le myélome multiple : explorer vos choix

Vivre avec un myélome multiple : stratégies d’adaptation et soutien